La Fehap attend encore le déclic en faveur de l’attractivité des métiers de la santé

Publié le 07/09/21 – 18h14  

La problématique des recrutements des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux grève le secteur tout entier.
Au-delà de ce constat, la Fehap dénonce ce 6 septembre, lors de sa conférence de rentrée, des revalorisations inéquitables.
Elle présente aussi sa plateforme participative La Voix solidaire.                                         La Fehap lors de sa conférence de presse de rentrée met en avant son énergie solidaire dans les réformes. (Chassenet/BSIP)    
  Les années se suivent et se ressemblent. À l’occasion de la traditionnelle conférence de rentrée de la Fehap, ce 7 septembre, Marie-Sophie Desaulle et Antoine Perrin, respectivement présidente et directeur général de la fédération des établissements privés non lucratifs, ont de nouveau mis en exergue les difficultés de recrutement des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux aussi bien sur les emplois du soin que de l’accompagnement. « Le secteur n’attire pas » qu’il s’agisse d’établissements privés ou publics, a déploré Marie-Sophie Desaulle.
Tous rencontrent des difficultés pour trouver du personnel. Ce n’est pas la première fois qu’elle tire la sonnette d’alarme sur ce sujet pointant les problématiques de recrutement et aussi de fidélisation des professionnels .
La Fehap présente sa plateforme La Voix solidaire En perspective de l’élection présidentielle, la Fehap lance une plateforme sous le nom évocateur de La Voix solidaire. L’objectif est de recueillir des propositions et idées pour la santé de demain. « Car la santé est un sujet qui nous concerne tous« , argumente la fédération. Les informations collectées serviront donc à construire les plaidoyers de la Fehap remis aux candidats à la future élection présidentielle de 2022.
Le Gouvernement a pris de nombreux engagements de revalorisations financières à travers les deux volets du Ségur ou encore des négociations menées par Michel Laforcade, chargé d’une mission sur l’attractivité des métiers du secteur social et médico- social.
Pour autant, Marie-Sophie Desaulle déclare ne pas avoir l’impression que ces initiatives aient produit un déclic au point de rendre les métiers du soin et de l’accompagnement attractifs et incontournables dans l’opinion publique ou auprès des jeunes en recherche d’orientation.
Au contraire, selon elle, les revalorisations ont encore plus creusé le fossé entre le privé non lucratif et le public par exemple.
Si elle salue la campagne de promotion des métiers du grand âge lancée ce 6 septembre par Brigitte Bourguignon, ministre déléguée à l’Autonomie (lire notre dossier), elle regrette que cette initiative ne vise que cinq métiers spécifiques et juste le grand âge.
Les difficultés de recrutement concernent bien les autres champs sanitaires, sociaux ou médico-sociaux comme celui du handicap. Elle appelle le Gouvernement à multiplier les campagnes de promotion à destination de tous les métiers et tous les établissements de santé au sens large.
  Des revalorisations inéquitables Quant aux revalorisations salariales, elles restent marquées par les iniquités. Des revalorisations différentes pour un même métier selon les caractéristiques des structures risquent, selon elle, d’être préjudiciables pour l’ensemble du secteur car démotivantes.
Ainsi la Fehap rappelle dans son dossier de presse que des revalorisations ont été accordées à l’ensemble des salariés des établissements pour personnes handicapées publics adossés à des hôpitaux et à des Ehpad alors que seuls les soignants des structures et services privés solidaires en bénéficient. Inversement le public n’a pas prévu de revalorisations pour les professionnels de l’accompagnement contrairement au privé non lucratif.
Comment dans ce contexte promouvoir la notion de parcours auprès des professionnels ?  
Par ailleurs, la Fehap estime que les enveloppes de l’assurance maladie attribuées au privé non lucratif sont insuffisantes. Sur les premiers financements (dits Ségur 1), la Fehap a constaté une insuffisance de financement de 14%.
Et sur le deuxième acte (Ségur 2), la Fehap considère que « la masse salariale de référence a été sous-estimée par rapport au public, ce qui réduit à proportion la revalorisation des soignants« .
Parmi les exclus des revalorisations se trouvent aussi les personnels des centres régionaux de coordination des dépistages du cancer, des centres de santé, des sièges ou encore les médecins coordonnateurs d’Ehpad.  
Vers une refonte de la convention collective En ce qui concerne les revalorisations des professionnels de l’accompagnement dans le privé non lucratif, Antoine Perrin souligne que l’enveloppe financière correspondante sera dévoilée dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2022.
Il faut donc attendre mais cela engendre une certaine incertitude. En collaboration avec Nexem, la Fehap a fait des propositions début juillet.
Par ailleurs, les revalorisations des professionnels des établissements sociaux doivent encore être discutées dans le cadre d’une grande conférence sociale promise avant la fin de l’année.
À ce jour, aucune date n’a été fixée, remarque Marie-Sophie Desaulle qui semble douter de la tenue d’une telle instance dans les délais annoncés.  
Plus globalement, la refonte de la convention collective de 1951 (CCN 51) a été lancée lors de la dernière assemblée générale de la fédération.
Dans le même temps, un travail a aussi démarré dans le cadre la confédération Axess des employeurs de la branche sanitaire, sociale et médico-sociale privée à but non lucratif concernant le rapprochement des conventions collectives du secteur.
Ce travail qui prendra plusieurs mois doit mener ou non à une convention collective unique.
  Lydie Watremetz
Cet article, publié dans CCU FHP, Fonction Publique Hospitalière, Informations, la convention collective 51, la Convention Collective 66, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.