Maison Saint Victor Temps de Vie : Le personnel en grève

Afin de protester contre les restrictions budgétaires imposées par le Département, le personnel de la maison pour enfants Saint-Victor a décidé de faire grève ce mardi. Si un service minimum a toutefois été assuré au sein de l’établissement, ils étaient plus d’une cinquantaine à défiler dans les rues de Lille, devant le siège du Département.

 Les employés en grève se sont rendus devant le siège du Département, ce mardi.

Les employés en grève se sont rendus devant le siège du Département, ce mardi.Pour Émilie Loquet, représentante du personnel et titulaire au sein du comité d’établissement, la coupe est pleine. « Le Département prévoit des restrictions budgétaires à hauteur de 15 %, étalées sur trois ans, dans le secteur social. C’est énorme ! Comment pouvons-nous être sûrs qu’il n’y aura pas de licenciements dans les prochains mois ? » Et parce qu’elle craint même, à terme, une fermeture totale de l’établissement, la syndiquée CFDT a fait le choix, comme bon nombre de ses camarades, de montrer son mécontentement sur la place publique. Sur les 90 salariés, une cinquantaine avaient répondu à son appel, les autres ayant pris le parti d’assurer un service minimum au sein de la maison, en soutien avec les grévistes.

« Aujourd’hui, nous accueillons environ 80 enfants. Le problème, c’est que nous n’avons plus que deux éducateurs spécialisés. Déjà que nous proposons les prix les plus bas du département, nous allons en plus devoir nous débrouiller avec encore moins de moyens que les autres centres. C’est scandaleux. Et je ne parle même pas des éventuels gels de postes ! Pour le moment, nous sommes dans le flou le plus total… »

Un dialogue partiellement ouvert

En milieu d’après-midi, une délégation CFDT a finalement été reçue. « Un dialogue a été partiellement ouvert mais nous n’en savons pas beaucoup plus pour le moment. Il va falloir patienter. Tout ce qu’on veut, c’est que des négociations aient lieu. Qu’ils viennent sur place pour voir comment on travaille, tiens ! », indiquait encore Émilie Loquet en fin de journée. Les employés en grève avaient également fait un arrêt devant les bureaux de l’URIOPSS (Union régionale interfédérale des œuvres et organismes privés sanitaires et sociaux), une association ayant pour but de valoriser la vie associative dans la région, dans l’espoir d’un peu de soutien. Mais en vain.

                                                                                        

La CFDT appelle à une mobilisation devant

le conseil départemental du Nord

 

  Le Lundi 21 Mars 2016 à 13 H 30

PLACE DE LA REPUBLIQUE,

 59000 Lille

Cet article, publié dans Maison Saint Victor Temps de Vie, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.