CHD: quarante suppressions de postes à l’hôpital? L’inquiétude monte

1958619621_B974025950Z.1_20141112090006_000_GPV3EVG7P.1-0Plusieurs infirmières du centre hospitalier de Dunkerque font part de leurs craintes suite à l’annonce d’un plan de restructuration qui se traduirait par la suppression de quarante postes de soignants, dans différents services, pour raisons budgétaires.

Elles parlent de « désarroi », de « détresse ». Plusieurs infirmières du centre hospitalier de Dunkerque redoutent le plan de restructuration dont elles ont eu connaissance il y a quelques jours et qui se traduirait par la suppression de quarante postes infirmiers, mais aussi d’aides-soignants et d’agents de service hospitalier (1).

Une infirmière raconte : « On se doutait qu’un projet était en cours, des bruits de couloirs évoquaient des mesures drastiques, mais nous avons vu dernièrement une feuille dans notre salle de pause, qui nous conviait à une réunion au sujet du plan de restructuration du CHD. Notre cadre de santé a mené cette rencontre, jeudi, et elle nous a annoncé que pour notre service, cela se traduirait par la suppression du poste d’infirmière de jour, que la décision était déjà prise et que la mesure prendrait effet au 1er décembre. »

La suppression du poste d’infirmière de jour va engendrer, selon les infirmières, une charge de travail qui nuira au patientCette infirmière réalise la majeure partie des soins techniques, comme les pansements, les prises de constantes, détaille l’une d’elles. Elle permet de répartir la charge de travail déjà conséquente. Avec cet effectif, nous estimons être tout juste suffisamment pour réaliser une prise en soins des patients digne de ce nom. Nous ne comptons déjà pas nos heures supplémentaires et les arrêts maladie (l’usure est aussi physique que mentale). Mais le pire réside en la prise en charge des patients en soins palliatifs . Ces patients demandent une attention particulière, une écoute. Avec une infirmière de moins, en plus des soins techniques, ce sont les soins relationnels qui en pâtiront. »

Les infirmières mettent aussi en avant le fait qu’à la suite de la dernière certification de l’hôpital, « des affiches prônaient la bientraitance, la prise en charge. Et là, on les met de côté pour faire des économies. On aurait aimé connaître les autres pistes possibles pour rééquilibrer le budget. » Dans les prochains jours, elles transmettront un courrier à la direction dans lequel elles ont listé toutes les spécificités de leur service.

(1) Contactée, la direction du CHD n’a pas souhaité réagir tout de suite.

(extrait d’article la voix du nord du 12/11/14)

Cet article, publié dans Centre Hospitalier Dunkerque, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.